Menu
FenuaTV
fenuatv
Inscription à la newsletter



Polynésie la 1ère : Une rentrée de l’info « Au cœur du fenua »


Rédigé le Mercredi 21 Août 2019 à 08:09 | Lu 161 commentaire(s)


Tout comme les élèves, la télé fait elle-aussi progressivement sa rentrée. C'est le cas de Polynésie la 1ère dont la nouvelle saison éditoriale a démarré lundi 12 août avec de nombreuses nouveautés et pour mot d'ordre : « fidéliser le public ». Fenua TV a rencontré Alain Petit, le rédacteur-en-chef et vous dévoile tous les changements apportés à vos journaux télévisés.


Toute nouvelle, toute belle. La nouvelle mouture du JT et du Ve'a est lancée. Pour ce coup d'envoi de la nouvelle grille de rentrée, Polynésie la 1ère mise sur plus de proximité avec son public. Une stratégie offensive dont l’information sera le fer de lance.

« L'info a certes perdu du terrain, mais l'info reste la plus regardée en télévision », déclare le rédacteur en chef de Polynésie la 1ère, Alain Petit, qui mise notamment sur des contenus plus proches de la population et le changement de présentateurs pour reconquérir et fidéliser l’audience perdue lors des derniers sondages Médiamétrie.

An niveau des contenus, une rubrique de proximité fait son apparition au centre des journaux télévisés. Intitulée « Au cœur du Fenua », cette pastille donne chaque semaine une ouverture beaucoup plus large sur les communes. « Notre objectif c’est de faire un focus, de mettre en avant les gens qui font la vie à Tahiti. Quand on met en avant une commune, on met en avant un lieu, un personnage, peut-être aussi, une légende qui est liée à ce lieu. L’idée c’est qu’on redécouvre la Polynésie du côté des gens, la Polynésie de proximité », précise le rédacteur-en-chef de Polynésie la 1ère.

La reconquête du public passe également par un changement de présentateurs, avec en semaine Shiquita Darouzes et Teupoo Fatupua Avae et le week-end Vito Tapao et Aiata Tarahu en présentation. Alain Petit précise : « On a eu l'occasion de faire une étude pour poser la question aux tahitiens : quels seraient leurs présentateurs préférés ? Et les présentatrices qui sont à l'antenne sont appréciées des polynésiens. Il y en a d'autres mais celles-ci le sont en particulier, donc on les a choisies. »

Autre axe de développement : le sport, plus présent dans les journaux d'information mais aussi le week-end, avec un magazine présenté par Maruki Dury et David Chang.


Des évolutions sur le fond mais aussi sur la forme

Outre les contenus, les journaux télévisés de Polynésie la 1ère sont également remodelés sur la forme. Voici les principaux changements :

Les journaux gagnent en longueur « afin qu'on puisse justement donner la part belle au public et qu'il s'exprime beaucoup plus en longueur sur nos antennes », précise Alain Petit.

Autre évolution, plus visuelle celle-ci : un décor plus chaud, avec une image panoramique de la ville de Papeete prise par un drone et retravaillée « dans le même esprit que les reportages qui sont diffusés chez nous, pour que les gens reconnaissent les lieux et qu’ils s’identifient par rapport à l’image qui est diffusée. »

Le générique aussi a été légèrement remanié « en y mettant des rythmes polynésiens pour que le téléspectateur s’identifie une fois de plus à ce que nous mettons à l’antenne. » explique le rédacteur en chef.

La rentrée des magazines d’information

Les magazines aussi font leur rentrée à partir du mois de septembre. Au programme tous les mois : deux éditions de « Sans Tabou » menés par Natacha Szilagyi, un magazine de débat « Mata Ara » et un magazine image « Vevo » présenté par Lucile Guichet.

Pas de changements notables donc en dehors de la périodicité du magazine Sans Tabou qui double sa fréquence. « On a musclé cette case du mercredi qui est une case info avec deux Sans tabou de suite parce que c’est la seule émission en Polynésie dans laquelle on invite des hommes politiques ou des représentants de la société civile à s’exprimer sans langue de bois. On met en avant ce savoir-faire que nous avons par l'intermédiaire de Natacha » déclare le rédacteur en chef.

Il poursuit : « Le magazine Mata Ara a aussi toute sa place parce que c’est le seul magazine de débat en tahitien qui existe en télévision. Le magazine Vevo est aussi un magazine image dans la ligne éditoriale qu’on s’est fixée : proche des gens. C’est souvent un magazine qui est tourné dans les îles et qui met en avant des initiatives de personnes, des lieux et des traditions. »







Votre magazine à feuilleter




Inscription à la newsletter





Partager ce site

Suivez-nous sur...
Facebook
Twitter
Tahiti Infos


Le coin des twittos


image_12.png image.png  (690.61 Ko)







FenuaTV by night - les galeries
La famille Brunet de sortie ! (Fest. Te Hura Nui - Sofitel Tahiti Ia Ora Beach Resort).
Team Hitireva ! (Fest. Te Hura Nui - Sofitel Tahiti Ia Ora Beach Resort)
DSC_0364
Lucien et la Team Rétro ! (Rétro).
Christelle et Carole.
Audrey, Fare, Nainoa et Hiti.
Team Millésime & Brapac ! (Dégustation whisky – Millésime).
Kiki & Friends (Rétro).
Whitmer et Aurélya (3B).