Menu
FenuaTV
fenuatv

Inscription à la newsletter



L'assainissement collectif mérite plus de considération


Rédigé le Lundi 28 Février 2022 à 06:50 | Lu 92 fois | 0 commentaire(s)



Vous êtes vous déjà demandé ce que devenaient vos eaux usées, celles qui partent dans votre évier, dans votre douche ou encore dans vos toilettes ? Si elles disparaissent facilement et rapidement de notre vue, elles ne s'évaporent pas pour autant.
Avec leur système de tout à l'égout, les communes de Papeete et Punaauia ont grandement traité le problème puisque ces eaux sont récupérées par des canaux pour aboutir à une station d'épuration.

Pour les autres communes rien n'a encore été fait et si les particuliers doivent gérer leur fosse septique une fois de temps de temps, les collectivités comme par exemple les immeubles ou les hôtels se doivent de disposer d'un système de traitement.
Depuis environ 15 ans, la société Technival propose ses services à ces collectivités et fort de son expérience et de ses 90 références, un parc qui s'étoffe de 2 à 3 unités chaque année,est en capacité de dresser un tableau de la situation. Ce dernier vient rappeler que certaines négligences peuvent avoir des conséquences plutôt fâcheuses sur l’environnement.
Il est bon de rappeler que la loi oblige les collectivités à s'équiper d'un système d’épuration comme celui du biodisque proposé par Technival, afin que ne soient pas rejetées des eaux sales dans la nature. Malheureusement les promoteurs oublient quelquefois cette obligation dans leur projet, si bien qu'ils doivent revoir leur copie au dernier moment et trouver un emplacement d'environ 10m2 pour installer une unité.
Si la qualité des eaux qui finiront dans une rivière puis dans la mer est contrôlée tous les trimestres par les opérateurs de maintenance comme Technival mais aussi de manière plus aléatoire par le Service d'hygiène, certains manquements sont constatés. D'une part ces unités vieillissent et les propriétaires des immeubles ou collectivités ne pensent pas toujours à les entretenir. D'autre part, l'entretien serait facilité si certaines mauvaises habitudes étaient bannies, comme celle de considérer évier ou toilettes comme poubelle. Les graisses alimentaires néfastes pour le traitement ou même des produits chimiques y sont déversés alors que des produits plus verts existent. Et que dire des articles d'hygiène corporelle qui ne sont pas biodégradables qui partent dans les toilettes ? Ces mauvais comportements participent à la dégradation des unités de traitement.

Des eaux de baignade impactées

La qualité des eaux s'en retrouve affectée ce qui n'empêche pas leur écoulement vers le milieu naturel. Les problèmes sont bien évidemment identifiés par ceux qui ont la gestion des unités de traitement mais ils n'ont aucun pouvoir d'intervention si ce n'est un signalement au Service d'hygiène. La carte de la qualité des eaux de baignade autour de Tahiti vient rappeler la problématique, même si on ne peut pas tout imputer à ces eaux usées.
Une prise de conscience est donc nécessaire de la part de certains acteurs. Si les entretiens ne sont pas effectués, la beauté de nos lagons risque d’en pâtir.
La société Technival se fait fort de récupérer les boues inertes produitespar son système d’épuration biologique qui repose sur une oxygénation des bactéries, et de les valoriser pour en faire un compost enrichi destiné aux agriculteurs à raison de 100m3/mois.






Dans la même rubrique :
< >


FenuaTV by night - les galeries
image 23
image 22
La famille Brunet de sortie ! (Fest. Te Hura Nui - Sofitel Tahiti Ia Ora Beach Resort).
DSC_0364
Lucien et la Team Rétro ! (Rétro).
Christelle et Carole.
Audrey, Fare, Nainoa et Hiti.
Team Millésime & Brapac ! (Dégustation whisky – Millésime).
Kiki & Friends (Rétro).