Menu
FenuaTV
fenuatv
Inscription à la newsletter



Kid Reporters : les enfants derrière la caméra


Rédigé le Mercredi 29 Septembre 2021 à 06:00 | Lu 248 commentaire(s)



Tahiti, le 29 septembre 2021 - Lundi 4 octobre, c'est la rentrée pour Polynésie la 1ère. Avec de nouvelles émissions et toujours les grands classiques. Et parmi eux, Kid Reporters revient pour une troisième saison. Avec "le magazine des journalistes en herbe", les enfants se glissent dans la peau de journalistes. Piloter un avion, naviguer comme nos ancêtres, découvrir les baleines à bosse, en savoir plus sur l'énergie thermique, hydraulique et solaire ou sur les vaches et la fabrication du lait, mieux comprendre le changement climatique, fabriquer un journal télévisé…

Dimanche 10 octobre, retrouvez les Kid reporters à 18h. Les nouveaux présentateurs nous emmènent à la rencontre des dentistes du Centre de prévention bucco-dentaire qui intervient dans les écoles. Rencontre avec Hélène Leroyer, journaliste et réalisatrice de l'émission et les premiers Kid reporters de l'histoire, Haumatai et Heremoana.

Hélène, quel est le concept de l’émission ?
"Kid reporters, ce sont des reportages réalisés par les enfants pour les enfants (mais aussi pour les grands !) sur des thèmes très variés : environnement, découverte de métiers, culture, sport, sciences... J’invite les enfants à se glisser dans la peau de journalistes de terrain. Ils sont associés de bout en bout à la réalisation du reportage : préparation, tournage, enregistrement des voix off… Ils découvrent un métier, s’intéressent au monde qui les entoure, apprennent à chercher et analyser l’information... C’est aussi l’occasion de travailler la confiance en soi, la prise de parole, comment se faire comprendre par tous et partager une information."

Comment t'est venue l'idée de l'émission ?
"Ce sont mes garçons qui m’ont donné l’idée. Pendant ma formation de journaliste, mon cadet de 5 ans m’a dit un jour : 'Pourquoi ce sont toujours des adultes les journalistes, pourquoi pas des enfants ?'. Après tout, il avait raison ! J’ai gardé cette réflexion dans un coin de ma tête et leur ai proposé de réaliser ensemble mon documentaire de fin d’études. Nous avons tourné en avril-mai 2018 un documentaire façon MOJO (Journalisme mobile) avec un téléphone et un micro : “Les frérots de la vela”, une Transatlantique à la voile racontée par mes deux garçons de 5 et 6 ans à l’époque, avec un angle pédagogique : expliquer aux enfants comment fonctionne un voilier, comment naviguer et qu’est-ce qu’on peut bien faire pendant 17 jours en mer quand on est un enfant... J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à tourner et monter ce film avec mes enfants.
L’idée des kid reporters s’est alors dessinée naturellement, j’avais envie de faire d’autres reportages sur plein de thèmes différents avec plein d’autres enfants et ainsi associer mes trois passions : journalisme, communication / web et... les enfants !"

C'est un concept qui existe ailleurs ?
"Non. En tout cas, je n’ai vu aucun concept similaire sur le net. On voit parfois des enfants qui posent des questions au micro, mais je n’en ai jamais vu qui filment. Là, nos kid reporters apprennent à faire les deux : rédacteurs et JRI, journaliste reporter d'images, poser les questions et filmer."

Comment définis-tu le métier de journaliste ?
"En deux mots : apprendre et partager. Journaliste, c’est collecter les informations pour les retransmettre au public. C’est un métier que j’adore car il permet de toujours apprendre et découvrir de nouvelles choses, rencontrer des personnes intéressantes, et ensuite synthétiser l’essentiel pour partager au plus juste l’information."

En ce qui te concerne, depuis combien de temps es-tu journaliste ?
"Depuis 2018. J’ai un parcours un peu particulier puisque j’ai d’abord effectué un Master "Lettres modernes" puis un Master pro en Relations internationales. J’ai travaillé dans l’humanitaire, dans l’événementiel et la communication, éditrice web et j’ai repris mes études récemment à l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine."





"Ce sont les enfants qui filment. Nous, on filme juste les enfants"

Qui sont les kid reporters ?
"Les enfants ont entre 6 et 11 ans à peu près. Entre la saison 1 et la saison 2, environ 400 enfants ont déjà participé. Ils viennent principalement de Tahiti, de Moorea et nous avons également tourné un kid reportage aux Marquises. Mais j’espère que nous pourrons bientôt nous rendre dans tous les archipels de Polynésie, et peut-être même dans les autres départements et territoires d’outre-mer ! (…) Au départ, j’ai commencé avec mes deux enfants. Et le bouche-à-oreille s’est très vite mis en place. Beaucoup de parents m’ont également contactée via la page Facebook Kid reporters. Puis la DGEE, la Direction générale de l'éducation et des enseignements, m’a proposé d’intervenir dans des écoles. C’est aussi une très belle expérience de travailler avec des classes entières, avec les enseignants et la direction des écoles."

Comment choisis-tu les enfants ?
"Il n’y a aucun critère pour devenir kid reporter. Je me suis toujours fixée comme ligne de conduite de n’avoir aucun critère de sélection. Certains enfants sont plus timides que d’autres. C’est très bien comme ça. Le principal est juste d’avoir envie de participer et mon rôle est de les guider. La partie formation des Kid reporters me plait beaucoup. C’est tellement chouette de voir les enfants évoluer, prendre confiance en eux. Au départ les plus timides se cachent derrière la caméra, puis deviennent à l’aise au micro. A chacun son rythme !"

Est-il difficile de travailler avec des kids ?
"Pas du tout. J’adore ! Je voulais faire enseignante quand j’étais plus jeune, suite à une super professeur de français que j’ai eue au collège. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai commencé mes études par un Master de Lettres modernes. En parallèle des Kid reporters, j’ai d’ailleurs effectué des remplacements de professeur de français. Et j’adore ce métier aussi ! Avec les Kid reporters, ce qui est super finalement, c’est que je peux associer les deux : le journalisme et travailler avec les enfants."

Comment sont-ils formés ?
"Kid reporters c'est avec des enfants et le but c'est qu'ils apprennent, il y a toute une partie formation. Nous nous retrouvons en amont pour preparer le reportage et s’entraîner avec le materiel. Avec les écoles, il y a aussi une partie formation en classe sur le métier de journaliste, le parcours des images, les règles de cadrage… Puis nous organisons des ateliers pour préparer notre sujet et s’entraîner à bien filmer. (…) Je fais aussi une initiation au montage en classe. Je les fais manipuler des bouts de rushs, ils superposent, qu'ils sachent comment ça marche. On enregistre les voix off. Et je travaille aussi les textes avec eux."

Le tournage prend du temps ?
"D'abord il faut trouver les idées. Quand on travaille avec les écoles, il faut rencontrer les directions, les enseignants. Le projet rentre dans le PAEI, le Projet d'action éducative innovant. Puis j'interviens dans les écoles primaires pour la formation. Deux voire trois matinées. Une première partie sur la formation de journaliste en général, les différents métiers, la presse écrite, radio, web, télé. Je leur parle aussi du parcours de l'image, de la fibre optique, on parle aussi des règles de cadrage… Et ensuite on fait les ateliers. On met en pratique en classe ou dans la cour. En parallèle on prépare notre reportage, on fait des recherches sur le sujet. On construit la trame. Je leur demande qui on doit rencontrer, quelles questions on veut poser. Le tournage prend 1 à 3 jours. Après il faut 1 semaine pour le montage. En fonction des reportages, je mets minimum deux semaines."

Quel materiel est utilisé ?
"Je confie aux enfants deux iPhones avec leurs accessoires, micro main, micro cravate et trépied. Nos JRI kid reporters s’occupent principalement des plans moyens et des plans serrés. Pour ma part je m’occupe des plans larges, je filme les enfants en train de filmer ! Ce sont les enfants qui filment. Nous, on filme juste les enfants. Ce qui permet ensuite de mixer nos trois cameras au montage pour avoir différentes valeurs de plans."

Qui choisit les thèmes des émissions ?
"Les sujets sont infinis ! Les thèmes sont choisis par les enfants eux-mêmes, les enseignants et je propose également mes idées. C’est un peu comme dans une vraie rédaction, c’est un travail d’équipe."

Combien d'émissions ont déjà été tournées ?
"Depuis la création des Kid reporters, 27 émissions ont déjà été diffusées sur Polynésie la 1ère, neuf nouvelles sont prévues d’ici la fin de l’année. Les replays permettent de faire vivre l’émission sur le web de manière atemporelle. Toutes les émissions sont disponibles sur la chaîne YouTube des Kid reporters ou le site de Polynésie la 1ère. Les enfants peuvent ainsi choisir quand ils le souhaitent de (re)voir un sujet qui les intéresse. On peut aussi nous suivre sur les réseaux sociaux : Facebook et Instagram.
Notre objectif est aussi que ces vidéos puissent servir de support pédagogique pour les enseignants. De nombreux thèmes abordés dans les Kid reporters font partie des programmes scolaires. Ils peuvent ainsi se servir et utiliser nos vidéos en classe comme ils le souhaitent."

Tu as déjà d'autres projets ?
"France Télévisions m'a proposé pour la saison 3 de partir en Outre-mer. On voudrait aller en Guyane filmer le métier d'astronaute."


Haumatai et Heremoana, 9 et 10 ans

Vous avez été les premiers kid reporters. Vous continuez ?
"De temps en temps parce que maintenant maman fait beaucoup de reportages avec les classes."

Quel sujet avez-vous préféré ?
Heremoana : "Moi j'ai bien aimé celui sur l'hélicoptère. On s'est déplacé avec des copains, on a pu parler avec des gens qu'on ne connaissait pas, voir de près l'hélicoptère, et monter dedans."
Haumatai : "Et moi celui sur les baleines. C'était top. On était en bateau à moteur, on voyait les baleines de très près, à un moment on a vu une baleine sauter. On a pris des photos de la nageoire, qui n'est pas la même pour chaque baleine. A un moment elle est passée sous le bateau. C'est pas nous qui venons vers elle mais la baleine peut venir si elle veut."

Et quel sujet aimeriez-vous traiter ?
Heremoana : "L'avion, le scooter et les voitures. Voir comment on les fabrique. Et aussi la construction de maisons. Ou les verriers, les fabricants de verre."
Haumatai : "Moi j'aimerais bien faire le métier de cuisinier. Et d'astronaute. Et le métier de kid reporters !"

Comment définiriez-vous le métier de journaliste ? Qu'avez vous appris avec l'émission ?
Heremoana : "C'est un métier passionnant. Le journaliste doit toujours être là, filmer mais aussi dérusher, faire ses montages avant que ça passe à la radio ou à la télé."
Haumatai :"Ça sert à apprendre, transmettre des informations pour le public qui regarde à la télé."

Combien de temps passez-vous devant la télévision ?
Heremoana et Haumatai en chœur : "On n'a pas de télé !"

Quel métier voulez-vous faire plus tard ?
Heremoana : "J'aimerais bien être professeur d'école."
Haumatai :"Et moi professeur de maths. Ou journaliste, mais pas travailler autant que maman."

Pratique

Kid Reporters
Tous les dimanches à 18h et le mercredi à 14h sur Polynésie la 1ère.
Ce dimanche 10 octobre : Les dents.
Replays sur la chaîne YouTube des Kid reporters et le site de Polynésie la 1ère.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 6 Octobre 2021 - 15:44 Poerani Tehuiotoa en route pour Miss Tattoo France

Mercredi 15 Septembre 2021 - 09:50 Nathalie Jolibois : "Je veux peindre la lumière"



FenuaTV by night - les galeries
image 23
image 22
La famille Brunet de sortie ! (Fest. Te Hura Nui - Sofitel Tahiti Ia Ora Beach Resort).
DSC_0364
Lucien et la Team Rétro ! (Rétro).
Christelle et Carole.
Audrey, Fare, Nainoa et Hiti.
Team Millésime & Brapac ! (Dégustation whisky – Millésime).
Kiki & Friends (Rétro).