Menu
FenuaTV
fenuatv
Inscription à la newsletter



Eva Ariitai-Tuheiava : La pluie et le beau temps en 3 minutes chrono


Rédigé le Jeudi 3 Juin 2021 à 09:27 | Lu 200 commentaire(s)



Tahiti, le 3 juin 2021  –  "C'est une journée ensoleillée qui s'annonce" ; "Le ciel se charge en nuages ; "Des rafales pouvant atteindre les 60 km/h" ; "Le soleil prédomine"… Sur Polynésie la 1ère, Eva Ariitai-Tuheiava présente la météo en tahitien et en français. La jeune femme ensoleille l'écran.

Eva, quel a été ton parcours ?
"J'ai vécu toute mon enfance à Raiatea, aux îles Sous-le-Vent, et je suis venue à Tahiti à mes 18 ans, en 2012, afin de poursuivre mon cursus scolaire à l'ISEPP, l'Institut supérieur de l'enseignement privé de Polynésie française, pour suivre une licence en communication. J'ai toujours été passionnée par le métier de journaliste ; j'ai toujours eu cette aisance face à la caméra. Puis cela s'est enchaîné : j'étais déjà dans le mannequinat - j'ai participé à l'élection Miss îles Sous-le-Vent [elle devient 1ère dauphine Miss Raromatai et Miss Uturoa 2011] et de là tout est parti. Ca m'a propulsé. J'ai aussi commencé à me lancer dans la chanson, j'ai participé à la formation d'un groupe, les Pele Boys, pour faire des représentations dans les hôtels. Ensuite j'ai rencontré mon chéri qui était dans la chanson aussi, Mixtape, avec qui j'ai fait mon tout premier duo, "Je te veux tout près de moi", qui a cartonné. C'était en 2013."

Et puis tu t'es tournée vers la météo. Pourquoi ?
Avant, la météo n'était pas présentée par un animateur. C'était une voix off. Cela fait six ans – en avril 2015 - qu'ils ont commencé à mettre en place la météo avec un présentateur et j'ai tout de suite été intéressée. J'ai passé un casting à Polynésie la 1ère pour être présentatrice et j'ai été retenue. Dans les mois qui ont suivi j'ai commencé à présenter la météo, en tahitien et français, après une courte formation à Météo France. Cela fait 5 ans maintenant. Nous sommes cinq animateurs, deux filles, Kea et moi et trois garçons, Heiroa, Mickey et Mateo et je présente la météo au minimum sept jours par mois. Parfois trois à quatre jours par semaine. "
 
As-tu un modèle de présentatrice météo ?
"Au tout début c'était Mehiata Riaria (Miss Tahiti 2013 et première dauphine de Miss France 2014) qui présentait la météo. J'étais juste 'Waouh' devant l'écran. Puis elle est partie et je l'ai remplacée. Sinon je ne regardais pas forcément la télévision étant petite.
Celle qui m'a surtout inspirés c'est Stella Taaroamea, elle parle super bien en tahitien et elle a cette aisance, cette présence. J'ai été attirée par les médias aussi grâce à elle. Elle était tellement belle."

 

Cela me prend environ deux heures de préparation en tout"

Comment te prépares-tu avant l'émission ?
"Je me prépare en amont, chez moi, du make-up jusqu'à la tenue. Pour toutes les présentations météo je suis habillée différemment. La boutique Aloha est mon sponsor officiel depuis 8 ans en vêtements, chaussures… et ils me prêtent des bijoux aussi. Puis je fais mon bulletin en avance. Cela me prend environ deux heures de préparation en tout."
 
Comment se passe l'émission ensuite ?
"Je n'ai jamais présenté devant un fond bleu [L’intervenant est filmé sur un fond constitué d’une couleur uniforme, en général du bleu ou du vert et les différentes infographies sont incrustées derrière par la régie]. On a eu directement un grand écran. Nous sommes une équipe de cinq personnes, avec le preneur de son, le réalisateur, le cadreur et celui qui est en charge de la vidéo. Les pictogrammes sont préparés en amont avec un technicien. J'ai déjà préparé mon bulletin météo et je rempli toutes les valeurs, le vent, la houle… et cela passe directement sur le grand écran. Il ne me reste plus qu'à présenter en regardant sur l'écran. Ce n'est pas comme chez TNTV où ils ont un prompteur pour lire le texte qui défile. Nous c'est du par cœur."
 
Qui te fournit les prévisions météo ?
"Météo France nous envoie les informations tous les jours, le matin et l'après midi à 15 heures et nous présentons le bulletin vers 18h20 en tahitien puis en français. (…) Ce n'est pas fiable à 100% mais comme on dit, ce sont des prévisions."
 
 
As tu des projets ? Que comptes-tu faire après ?
"Je pense que la météo, c'est parti pour longtemps, mais j'ai l'espoir dans quelques années de pouvoir présenter le journal ou une émission TV. En attendant, j'ai aussi une société spécialisée en production audiovisuelle, créée en 2017, EM Production, mais ce n'est pas facile de trouver le temps de jongler entre les deux. Je la gère avec mon chéri qui réalise les films et moi je suis dans tout ce qui est communication, gestion, comptabilité. Récemment nous avons remporté le premier prix des Trophées de la communication Catégorie professionnelle créé par les élèves de la licence 3 Info-com de l'Isepp, avec le spot publicitaire réalisé pour le tout nouveau 4x4 Changan F70 Hunter. Et nous sommes en train de tourner un spot commandé par la mairie de Punaauia."
 
Cette année, tu es aussi allée en finale de l'Eurovision avec le groupe Amui. Une belle aventure ?
"C'est Ken Carter qui est à l'initiative de ce projet (voir encadré). Il avait le projet de participer seul à l'Eurovision et les producteurs de l'émission ont demandé à qu'il y ait deux voix féminines qui l'accompagnent. Nous nous connaissions déjà : en 2014 nous avions participé à la Tahiti Music Award où j'avais remporté le prix de la meilleur chanteuse et de la meilleur chanson de l'année. Et avec Vaheana (Fernandez), nous devions faire une comédie musicale ensemble autour du thème de la Bounty. En septembre dernier il m'a contactée. 'Tu dois prendre une décision car on part dans une semaine' m'a-t-il dit. C'était l'occasion de se réunir autour de ce projet et c'était un rêve pour moi depuis toute petite. J'adore chanter et l'Eurovision c'est le summum d'une carrière. Nous avons enregistré une maquette à Tahiti et nous l'avons envoyée en France. Quelques jours après nous sommes partis enregistrer. J'étais très stressée mais ça c'est super bien passé. On nous a mis en confiance, à l'aise. On a fini huitième mais on ne va se mentir, il y avait du haut niveau. Je suis quand même fière d'avoir pu participer et d'être arrivée troisième des votes du public. C'st énorme sur 700 candidats."

Eurovision. Et le gagnant est …

Le 28 septembre dernier, le trio Amui composé de Eva Ariitai, Vaheana Fernandez et Ken Carlter enregistrait "Maeva" dans les studios Hauts de gammes (HDG) à Boulogne Billancourt. Le 30 janvier, Amui obtenait la huitième place à l'Eurovision France parmi les douze finalistes en lice. Il a été classé à la troisième place du vote du public. Et samedi 22 mai, 39 participants s'affrontaient pour la finale du Concours Eurovision de la chanson 2021, à Rotterdam aux Pays-Bas. Avec son titre "Voilà", la chanteuse Barbara Pravi représentait la France. Elle est arrivée 2e - meilleur classement français depuis 30 ans. C'est le groupe italien Måneskin qui a remporté la 65e édition du concours. Malgré la polémique. Le chanteur italien Damiano David ayant accepté de se soumettre à un test de dépistage de drogue après la diffusion d’une vidéo dans laquelle on le voyait s’abaisser et toucher une table avec son nez, en pleine compétition, une posture assimilée par certains à une prise de cocaïne. Ces images avaient été vues en direct à travers le monde. Mais le 24 mai, l’Union Européenne de Radio-Télévision (UER) déclarait : « Aucune consommation de drogue n’a eu lieu (…) et nous considérons que l’affaire est close ».





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Juin 2021 - 10:24 Ramzy Malouki décrypte l'Amérique pour TNTV



FenuaTV by night - les galeries
La famille Brunet de sortie ! (Fest. Te Hura Nui - Sofitel Tahiti Ia Ora Beach Resort).
Team Hitireva ! (Fest. Te Hura Nui - Sofitel Tahiti Ia Ora Beach Resort)
DSC_0364
Lucien et la Team Rétro ! (Rétro).
Christelle et Carole.
Audrey, Fare, Nainoa et Hiti.
Team Millésime & Brapac ! (Dégustation whisky – Millésime).
Kiki & Friends (Rétro).
Whitmer et Aurélya (3B).