Menu
FenuaTV
fenuatv
Inscription à la newsletter



Eat Me Tahiti : Des économies et un geste pour la planète


Rédigé le Jeudi 15 Juillet 2021 à 09:44 | Lu 115 commentaire(s)



Jeudi 15 juillet 2021 - Comment lutter contre le gaspillage alimentaire en faisant des économies ? C'est la question que se sont posé Elina Rocheteau et Jeremy Wan Der Heyoten. Elle travaille dans le milieu de la restauration. Lui a un Master en commerce international. Ensemble, ils ont créé le site Eat Me Tahiti. Le site qui se mobilise contre le gaspillage alimentaire.


Elina Rocheteau et Jeremy Wan Der Heyoten, vous avez lancé Eat Me Tahiti le 22 juin. Qui a eu l'idée du site ?
Jeremy : "Tous les deux. On était à La Rochelle, en France, moi j'étais étudiant et Elina travaillait déjà dans l'hôtellerie restauration. On avait entendu parler d'une application un peu similaire, Too Good To Go. [Une application mobile qui met en relation ses utilisateurs avec des boulangeries, restaurants, supermarchés etc afin de leur proposer des invendus à prix réduits sous la forme de paniers, ndlr]. Surtout moi car en tant qu'étudiant on n'a pas toujours beaucoup d'argent. On a essayé et au final on a trouvé que c'était une bonne aide pour les étudiants et les gens qui veulent faire des économies. Il y a une double démarche, à la fois réaliser des d'économies et faire un geste pour la planète. (…) Le gaspillage alimentaire est un secteur pas très "sexy" et notre but est de le revaloriser."

Pourquoi un nom en anglais ? Pourquoi pas en français ou en tahitien ?
"On voulait un nom assez simple, facile à dire et à retenir et qui ait du sens. On a beaucoup cherché et au final on est tombé sur Eat Me qui est la traduction littérale de 'Mange-moi'. On voulait parler à la place des aliments."

Comment fonctionne le site Eat Me Tahiti ?
"On est dans la simplicité. L'utilisateur doit créer un compte sur le site et ensuite il a accès sur la page d'accueil aux paniers surprise qu'on met en vente. Il pourra voir dans quelle commune se situe le commerçant. Il achète le panier en ligne et après il reçoit un mail pour aller le chercher avec propre contenant, pour éviter l'usage de plastique, aux horaires de collecte, le jour même."

Comment les commerçant ont-ils réagi à cette initiative ?
"En ce moment on est dans une période un peu creuse avec les grandes vacances, mais les commerçants sont partants. On est agréablement surpris de leur retour positif. On a le même but et la même cause : lutter contre le gaspillage alimentaire et au final les commerçants s'engagent petit à petit avec nous. Pour eux c'est aussi un moyen de revaloriser les invendus alimentaires, éviter de les jeter et en faire profiter un maximum de personnes."

Où peut-on trouver ces paniers surprise ?
"Pour le moment nous avons une pâtisserie boulangerie à Pirae, Liou Fong, il y a aussi une épicerie en vrac, Eco vrac, avec beaucoup de fruits et légumes et des plats également, selon les invendus. Et le restaurant Le Club Sandwich, en centre ville à Papeete. Et nous sommes en train de travailler avec d'autres. On ne peut pas encore les citer."

"Mange-moi"

Quels sont les bénéfices financiers que les consommateurs peuvent en tirer ?
"Cela dépend vraiment du commerçant et des invendus qu'il a. C'est imprévisible mais cela peut aller jusqu'à - 70%."

Et vous, comment vous rémunérez vous ?
"Nous prenons une commission sur chaque panier vendu."

Vous avez bénéficié d'aides ?
"Non, nous n'avons pas vraiment besoin d'aides pour faire ça. C'est une démarche que l'on fait à côté et surtout, pour nous, le gaspillage alimentaire est quelque chose d'important et d'urgent. On ne voulait pas perdre de temps. On a préféré commencer pour se lancer et pour pouvoir apporter notre contribution au fenua et par la suite on verra. Ce n'est pas la priorité pour le moment."

Y a-t-il beaucoup de gaspillage alimentaire à Tahiti ?
"Il y a du gaspillage partout et Tahiti ne fait pas exception à la règle."

Peut-on le chiffrer ?
"Il n'y a pas eu encore d'études sur le gaspillage alimentaire en Polynésie, donc on ne peut pas encore le chiffrer. Du coup avec nos ventes et notre système d'information, nous allons peut-être pouvoir apporter des chiffres et des statistiques sur ça."

Où y a-t-il le plus de gaspillage ?
"La majeur partie du gaspillage alimentaire se fait chez le consommateur. Souvent, on oublie des produits au fond du réfrigérateur. Quand on va faire des courses, on prend des produits dont on n'a pas forcément envie parce qu'on a faim et ensuite ils vont rester dans le réfrigérateur et périmer. Il y a aussi bien sûr du gaspillage dans les supermarchés mais cela représente une moins grande partie."

Qu'est ce qu'il faudrait faire pour l'éviter ? Quelles mesures concrètes préconisez-vous ?
"Il y a énormément de solutions, toutes différentes. On peut déjà faire une liste de courses pour savoir ce qu'on doit prendre ; éviter aussi de faire des courses quand on a faim : on prend des biscuits ou autres à grignoter et on ne mange pas tout. Quand on fait des courses pour le soir même, on choisit souvent des produits dont la date de péremption est éloignée alors qu'on pourrait prendre des produits dont la date de péremption est plus rapprochée. Et on peut également acheter en vrac pour lutter contre le gaspillage alimentaire."

Allez-vous aussi récupérer les paniers invendus pour les organisations d'aide aux démunis ?
" Pour l'instant nous n'avons pas eu de paniers qui sont restés. Cela part assez vite. Après, s'il devait en rester, nous pourrions en faire bénéficier les organisations. Mais les commerçants ont déjà une démarche et l'habitude de donner aux associations, aux organisations spécialisées, on ne va pas impacter sur ça. Notre démarche est de les aider à côté, d'être complémentaires."





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Juillet 2021 - 08:23 Hinerava Taurua met la main à la pâte

Jeudi 8 Juillet 2021 - 08:21 Odah et Dako : un duo hors pair à Tahiti



FenuaTV by night - les galeries
La famille Brunet de sortie ! (Fest. Te Hura Nui - Sofitel Tahiti Ia Ora Beach Resort).
Team Hitireva ! (Fest. Te Hura Nui - Sofitel Tahiti Ia Ora Beach Resort)
DSC_0364
Lucien et la Team Rétro ! (Rétro).
Christelle et Carole.
Audrey, Fare, Nainoa et Hiti.
Team Millésime & Brapac ! (Dégustation whisky – Millésime).
Kiki & Friends (Rétro).
Whitmer et Aurélya (3B).