Menu
FenuaTV
fenuatv
Inscription à la newsletter



Bleu Océan au coeur des îles et des hommes


Rédigé le Mercredi 26 Septembre 2018 à 11:01 | Lu 234 commentaire(s)


Nouveau magazine destiné à tous les passionnés de la mer en Polynésie, Bleu Océan arrive en prime time tous les mercredis à 19h25 sur Polynésie La Première.


Bleu Océan, sur Polynésie la 1ère : tous les mercredis après le journal en français.
Bleu Océan, sur Polynésie la 1ère : tous les mercredis après le journal en français.
Sous la forme d’un rendez-vous de 13 minutes (2 x 6 min plus le générique) sur 3 semaines puis d’un documentaire de 26 minutes le dernier mercredi du mois, cette émission dresse le portrait de Polynésiens vivant au rythme de l’océan. Des hommes et des femmes qui lui consacrent leur vie, leur
métier ou leur passion...

Deux rencontres de six minutes, donc, qui attendent les téléspectateurs chaque mercredi, avec des fous de sensations fortes, des aventuriers, des passionnés de pêche ou des scientifiques investis dans le vaste champ de la recherche océanique. Autant de regards racontant le milieu marin sous tous ses aspects.

Amoureux de la mer, le caméraman, Louis Bonzies, transmet sa passion avec enthousiasme. Il filme, plonge pour ramener des images exceptionnelles et s’occupe de la post-production.

L’émission est présentée par Laurence Pourtau, que Fenua TV a rencontrée pour évoquer les différentes thématiques abordées dans les prochains numéros.

Interview de Laurence Pourtau

Laurence Pourtau, grand reporter à Polynésie la 1ère présente cette nouvelle émission coproduite par les films de pacifique, en collaboration avec la DRM.
Laurence Pourtau, grand reporter à Polynésie la 1ère présente cette nouvelle émission coproduite par les films de pacifique, en collaboration avec la DRM.
« En ce qui concerne l’économie bleue, par exemple, nous avons réalisé un sujet sur les chantiers navals de Rangiroa, qui construisent des prototypes de bonitiers, de poti marara et de pirogues traditionnelles très demandées par les hôtels, à Bora notamment, pour promener les touristes.

C’est ce genre de rencontres que l’on propose sur les métiers. Et puis après on va sur des aventures. On est partis de nuit chasser les marara avec deux vieux pêcheurs de Paea, on a passé des heures entières la nuit à pêcher avec eux.

Sur les DCP (Dispositifs de concentration de poissons), on travaille avec les spécialistes de la Direction des ressources marines qui nous proposent tel ou tel sujet, métier, personnage qui sont toujours rattachés à la culture polynésienne. Nos interlocuteurs sont polynésiens parce qu’on veut vraiment que ce soit un magazine de proximité. Un rendez-vous qui rapproche encore davantage l’ensemble des archipels, puisqu’on va dans les îles, avec chacune ses traditions maritimes.

On aborde aussi des problématiques telles que le PGEM (Plan de gestion de l’espace maritime) de Moorea. Il est difficile de faire cohabiter dans un même espace protégé des hôtels sur pilotis avec des pêcheurs qui veulent pêcher comme ils le faisaient auparavant.

On collabore aussi avec le CRIOBE (Centre de recherche insulaire et observatoire de l’environnement), qui travaille sur la problématique du réchauffement climatique et de ses effets sur les bébés requins. On se rend compte que ça perturbe beaucoup leurs comportements.

Nous avons déjà finalisé quarante sujets et il nous en reste encore une vingtaine à réaliser d’ici la fin du mois de décembre. Ce sont toujours des moments sympas avec de belles histoires, des images fortes et des rencontres touchantes. »

CM




Dans la même rubrique :
< >




Votre magazine à feuilleter




Inscription à la newsletter





Partager ce site

Suivez-nous sur...
Facebook
Twitter
Tahiti Infos


Le coin des twittos


image_12.png image.png  (690.61 Ko)







FenuaTV by night - les galeries
DSC_0364
DSC_0360
Lucien et la Team Rétro ! (Rétro).
Christelle et Carole.
Audrey, Fare, Nainoa et Hiti.
Team Millésime & Brapac ! (Dégustation whisky – Millésime).
Kiki & Friends (Rétro).
Whitmer et Aurélya (3B).
Tamara et Théodore (Concert Vianney – Casa Mahina).