Menu
FenuaTV
fenuatv
Inscription à la newsletter


Carnet de voyage - Fakarava-Tahanea–Fakarava : la “croisière rare”…


Rédigé le Mercredi 1 Février 2017 à 15:01 | Lu 156 commentaire(s)



Le catamaran, et l’impression d’avoir toutes les Tuamotu à sa disposition
Le catamaran, et l’impression d’avoir toutes les Tuamotu à sa disposition
FAKARAVA, le 19 janvier 2017. De tous les produits touristiques qu’offrent de nombreux prestataires de service dans les archipels polynésiens, il y en a un qui est incomparable, baptisé “la croisière rare”. Rare parce qu’elle vous amènera sur un atoll désert, rare parce qu’elle n’est possible que quatre fois par an. Tahiti Infos vous invite à la découverte de cet itinéraire enchanteur.

Monette Aline taille sa route discrètement mais efficacement. A la tête de Tahiti Yacht Charter, elle a repris avec beaucoup d’habileté l’hôtel Relais Mahana, à Huahine, auquel elle a littéralement rendu vie, tout en continuant à manager avec brio sa flottille de voiliers basée à Raiatea.
En fait, pour découvrir les îles sous-le-Vent, l’idéal est de faire un Papeete-Huahine sur Air Tahiti, et de débuter son séjour par une prise de contact avec Huahine, au Relais Mahana, avant de se voir livrer son voilier, avec ou sans équipage, directement à l’hôtel ; après le tour de Huahine, cap sur Raiatea, Taha’a et enfin Bora Bora où les voiliers peuvent être laissés sur place avec un retour par avion sur Tahiti.
“En fait”, confie Monette, “il y a presque autant de croisières que de clients, chacun voulant construire son propre itinéraire en fonction de ses goûts et de ses envies.”

Emotions fortes et authentiques

Mais si l’aventure à la voile, dans de confortables catamarans, est très séduisante, Monette a des clients fidèles, qui, revenant année après année, veulent toujours plus et mieux. C’est ainsi qu’elle a imaginé d’abord pour eux, aujourd’hui pour tous les résidants qui le souhaitent, la “croisière rare”, une escapade à la carte entre Fakarava et Tahaena, l’atoll désert parmi les plus sauvages des Tuamotu.

“Là encore, nous proposons un programme type”, explique Monette, “mais ce n’est qu’une suggestion ; en réalité, nous nous adaptons à la demande de nos clients qui peuvent choisir de privilégier tel ou tel site, telle ou telle activité. C’est vraiment une croisière complètement à la carte que cette “croisière rare”. Attention à un facteur important, nous ne pouvons pas l’organiser très souvent, compte tenu des contraintes météo. C’est un produit certes élitiste, mais qui plait de plus en plus et qui est susceptible de tenter des résidants en quête d’émotions fortes et authentiques. Nous voulons leur faire découvrir et partager une expérience des îles polynésiennes à l’ancienne, plus qu’abattre des milles et des milles en navigation pure. Evidemment, le mara’amu nous oblige à la prudence et c’est pour cela que nous n’organisons cette croisière rare qu’en avril et en octobre.”

Aventure et confort

Au menu de cette escapade sauvage, de la pêche au gros, bien sûr (et vers Tahaena, ça mord !), de la chasse au kaveu (toujours délicieux quand ils sont bien préparés), de la plongée balade en apnée, de la plongée bouteille pour les amateurs, et cette infinie sérénité que procure le fait de naviguer, de vivre et de se balader dans des lieux complètement vierges de toute présence humaine.

Pas question pour autant de vivre une robinsonnade dans l’inconfort. On n’est pas ici à Koh Lanta ; le bateau est un catamaran aussi stable que confortable, parfaitement bien équipé, avec un personnel aux petits soins. Luxe et volupté en quelque sorte, mais aussi immersion en pleine nature, encore sauvage et totalement préservée.

La “croisière rare” vous tente ? Elle tente, à vrai dire, déjà beaucoup de monde et il est impératif de s’y prendre à l’avance pour réserver. Au bout du voyage, un atoll pour vous tout seul, Tahaena…

Textes : Daniel Pardon
Photos : Rodo Vinh-Tung

Les contacts :

Tahiti Yacht Charter
www.tahitiyachtcharter.com
email : tahiti@tahitiyachtcharter.com
www.facebook.com/tahitiyachtcharter
Tel + 689 40 66 28 80
Fax + 689 40 66 28 85

Un exemple d’itinéraire

8 jours/7nuits
Itinéraire suggéré, peut être modifié selon conditions météo- non contractuel
Jour 1 : Fakarava (classé réserve biosphère par l’Unesco). Accueil aéroport. Transfert au bateau. Visite du village de Rotoava
Jour 2 : Fakarava. Passe sud. Ancienne capitale. Journée à Tetamanu, excursion aux sables roses en dinghy, plongée libre, plongée bouteille possible en option (réservation obligatoire).
Navigation de nuit vers Tahanea – atoll inhabité
Jour 3 : Tahanea arrivée au matin. 1er mouillage près de la passe
Snorkeling le long de la barrière de corail, en courant entrant
Jour 4 : Navigation vers le nord de Tahanea.
Pêche aux varos
Visite du petit lac intérieur.
Jours 5-6 : Tahaena. Navigation vers le sud – snorkeling.
Pose des appâts à kaveu (crabes de cocotier)
Après dîner, chasse au kaveu (le crabe de cocotier a une poche qu’on cuit à l’eau. Une fois refroidie, le “pâté” a le goût d’un foie gras “marin”.
Pique-nique sur le motu
Dîner sur la plage (feu de camp)
Au matin du jour 6, retour près de la passe
Jour 7 : Fakarava
Navigation retour vers Fakarava – passe sud
Pêche à la traîne durant la navigation
Activités nautiques, snorkeling dans la passe en courant entrant
Jour 8 : Fakarava
Navigation retour vers le village.
Transfert aéroport

Au coucher du soleil, on se retrouve sur la plage pour faire le point sur la journée écoulée. Et pour préparer celle du lendemain.
Au coucher du soleil, on se retrouve sur la plage pour faire le point sur la journée écoulée. Et pour préparer celle du lendemain.

Du côté de Fakarava et de Tahaena, quand ça mord, ça ne fait pas semblant !
Du côté de Fakarava et de Tahaena, quand ça mord, ça ne fait pas semblant !

Difficile de rêver mieux que ce motu de Tahaena pour une escale hors du temps et hors du monde.
Difficile de rêver mieux que ce motu de Tahaena pour une escale hors du temps et hors du monde.

Seul au monde !
Seul au monde !

Tous les Robinsons sont prêts à débarquer…
Tous les Robinsons sont prêts à débarquer…

Le kaveu, un mets délicat, véritable “foie gras” des Tuamotu quand il est bien préparé.
Le kaveu, un mets délicat, véritable “foie gras” des Tuamotu quand il est bien préparé.

A la sortie de l’eau, la joie de tous peut éclater : le spectacle, ici, est féerique !
A la sortie de l’eau, la joie de tous peut éclater : le spectacle, ici, est féerique !

Plongée “bouteille” ou plongée libre, partout des eaux vierges et riches en faune fixe ou mobile. Les coraux sont particulièrement abondants.
Plongée “bouteille” ou plongée libre, partout des eaux vierges et riches en faune fixe ou mobile. Les coraux sont particulièrement abondants.

Carte postale incontournable, celle d’un coucher de soleil à Tahaena. Vous êtes seuls sur le lagon…
Carte postale incontournable, celle d’un coucher de soleil à Tahaena. Vous êtes seuls sur le lagon…




Dans la même rubrique :
< >




Votre magazine à feuilleter



Inscription à la newsletter




Partager ce site

Suivez-nous sur...
Facebook
Twitter
Tahiti Infos



Le coin des twittos

- Mon amour t'es toujours fâchée ?
- Non
- T'es sûre ?
-Oui
-Alors fais-moi un petit sourire !